Errance

La jeune fille errait dans ce désert sans nom, assoiffée, affamée, vide de toute substance, en demande.

 

Elle était en recherche, mais que cherchait-elle ? Elle cherchait à étancher cette soif, à calmer cette faim à donner enfin à son âme et son cœur cette nourriture qui leur manquait, cette sève de vie qui leur faisait tant défaut.

 

Elle marchait et marchait encore dans ce désert qui ne lui apportait que douleur, dans cet univers fait de souffrance et de vide béant.
Un jour, au bout d'un rien, à l'orée du besoin et de l'envie, une oasis apparaît. Belle, attirante, éclatante de promesse de bonheur, on eut dit qu'elle l'attendait, elle qui semblait ne jamais manquer à personne.
Quelle joie, quel bonheur indescriptible. Elle qui n'était rien, elle devenait tout, elle devenait la moitié d'un quelque chose de beau, de grand, de fort. Un nouvel espoir grandissait, une nouvelle vie se dessinait, comme un rêve devenu réalité, comme une évidence, une certitude.

 

Son bonheur était là, cette soif, cette faim, tout avait disparu. L'amour était niché là, au creux de cette oasis, et son bonheur grandissait à ses côtés.
Comme il était beau cet amour, comme il semblait emplir tout cet espace vide, comme il semblait combler toutes ses failles, ses doutes, ses peines. Elle était aimée, choyée, adorée. Il lui disait de belles paroles, de beaux discours, sur un avenir pleins de promesses, sur un amour si longtemps espéré.
Elle vécu des jours et des jours de bonheur pur. Plus rien n'existait, plus rien n'importait que ses paroles, sa présence, son amour, ses promesses. Elle était transformée, comme une cendrillon des temps modernes, elle était HEUREUSE !!!
Puis, le doute s'insinua, doucement, sans faire de bruit. Les questions arrivèrent, les « quand », les « comment », les « toujours ?», les « encore ».... Il devint distant, éludait les questions qui fâchent, et s'enfuyait quand elle essayait d'approcher.

 

Bientôt les doutes devinrent des certitudes, les questions trouvèrent les réponses, la joie se transforma en peine et les rêves s'évanouirent comme neige au soleil. Son cœur se brisa, il se brisa sur ces rêves de jours meilleurs, sur ces promesses d'amour, ces images de bonheur, ces espoirs de vie de plénitude et de joie.

 

La chute fut difficile, douloureuse, très douloureuse. Elle dût dire adieu à ses rêves, à ses espoirs, à son amour. Lui avait déjà tourné la page, lui savait que rien n'était vrai que tout était illusion. Mais elle espérait tellement....

 

Le mirage s'évanoui, l'oasis disparu, elle se retrouva seule, abandonnée, malheureuse, vide... elle resta là, prostrée, incapable du moindre geste...

 

Un guide apparu soudain, comme une de ces personnes qui croisent votre vie, simplement, parce que le destin les a placés sur votre route.

 

Il s'assit au côté de la jeune fille, l'observa. Elle pleurait toutes les larmes de son corps, déchirée par une douleur épouvantable.
Il attendit qu'elle se calme et lui dit :

« Que pleures-tu ?


- Je pleure mon amour perdu.


- Et que t'apportait cet amour ?


- Il était ma lumière, l'air que je respire, l'amour qui emplissait mon cœur, ma raison de vivre.


- Ta lumière ? La seule lumière qui t'éclaire est celle du soleil chaque matin.
Ta raison de vivre ? Mais tu as mille raisons de vivre : tu dois vivre pour partager ton savoir et ton amour.
L'air que tu respires est un don du tout et non d'un seul être
L'amour qui emplit ton cœur est toujours là.
Regarde en toi, prend le temps de t'observer, ferme les yeux et ouvre ton cœur. L'amour est en toi et c'est le seul capable d'emplir ton cœur et ton âme. L'amour vient de toi et non des yeux de celui qui te regarde. L'amour vit en toi, s'épanoui et te donne la force.
N'attends jamais des autres ce que toi seul peut apporter : l'amour. Tu ne seras jamais « vide », tu ne te sentiras jamais seule si tu regardes en toi.

Là, sont toutes tes richesses. »

 

La jeune fille médita ces paroles. Il lui fut difficile de croire qu'elle, pauvre petite chose sans importance, puisse être d'une si grande richesse. Il lui fut difficile de croire que ce qui brûlait en elle puisse lui apporter sérénité et sagesse.

 

Et pourtant.....

 

Des Jolies Choses

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Creative Commons License
Des Jolies Choses by Des Jolies Choses est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://desjolieschoses.e-monsite.com.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×