Le Vieux chien

 

Autrefois, enivré de ses membres robustes,
Il sautait dans la haie et griffait les arbustes,
Et ses bonds chaleureux nous fêtaient : aujourd'hui,
Son âme humble est déjà recouverte de nuit.
Il somnole ; le feu lui souffle sa fumée.
Mais quand nous approchons sa prunelle embrumée
S'ouvre, il lève vers nous la tête avec effort,
Et cherche dans nos yeux si nous l'aimons encor.

 

Abel Bonnard

Commentaires (5)

1. moreliere jacques 27/12/2013

Nous le vivons pour le moment, mais il sait que nous l' aimons, il fait de gros efforts pour nous remercier.

2. Heidi 06/02/2013

Magnifique Bravo.

3. ghislaine (site web) 16/11/2012

Très beau texte et si vrai.

4. leblanc 07/11/2012

MERVEILLEUX

5. Marie D 31/07/2009

Un petit texte très émouvant ...
Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Creative Commons License
Des Jolies Choses by Des Jolies Choses est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://desjolieschoses.e-monsite.com.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site